Les entreprises du secteur du bâtiment sont soumises à des spécificités qui leur sont propres. Il existe même un plan comptable propre au BTP. 

Il existe des spécificités telles que la comptabilisation au compte prorata, qui est une technique propre au secteur du bâtiment. De plus, il existe également d’autres spécificités, notamment liées à la facturation. 

Il est important de bien connaître ces spécificités pour tout dirigeant d’une entreprise de BTP. Notre cabinet d’expertise comptable, Sermorens Consultants, situé à Voiron et à Grenoble, dispose d’une expérience significative dans l’accompagnement des entreprises de BTP. Nous avons rédigé un article récapitulatif des spécificités comptables propres au BTP afin de vous aider à y voir plus clair.

À lire également : Comment gérer une société de BTP

Besoin d’un expert-comptable BTP ?

Contactez nous dès à présent et bénéficiez d’un rendez-vous conseil gratuit !

Premier RDV conseil gratuit

La comptabilisation au compte prorata dans le BTP. 

Dans le secteur du bâtiment, il n’est pas rare qu’un chantier soit partagé entre plusieurs entreprises de BTP différentes, en raison de leurs différentes spécialités. La comptabilisation au compte prorata va donc permettre de répertorier les dépenses communes du chantier. Il faudra donc distinguer les charges, les acomptes reçus, et bien comptabiliser la TVA. 

Un compte prorata permet ainsi de répertorier l’ensemble des frais communs, aussi bien sur les chantiers publics que les chantiers privés. 

L’alimentation du compte prorata se fait au prorata du temps que les entreprises ont passé sur le chantier. 

Comment est-ce que le compte prorata fonctionne ? 

Le compte prorata est mis en place bien avant le début du chantier. Les différentes entreprises concernées par le chantier organisent une convention de compte prorata pour organiser ce compte et prévoir les solutions de répartition des dépenses. 

Quelles sont les dépenses concernées par le compte prorata ? 

Les dépenses communes prises en charge par le compte prorata peuvent être les suivantes : 

  • Les dépenses liées à la consommation d’électricité et d’eau ;
  • Les dépenses liées au nettoyage des installations d’hygiène ;
  • Les frais de gardiennage ;
  • L’entretien du bureau de chantier.

Les spécificités de la facturation dans le BTP

La facturation dans le secteur du BTP est également complexe : les taux de TVA varient, il n’est pas rare que des acomptes soient réglés, les factures d’avancement permettent d’échelonner les paiements… 

Les acomptes et situations intermédiaires de travaux. 

Les acomptes sont une pratique commune dans le secteur du BTP. Les situations intermédiaires de travaux permettent aux entreprises de BTP de réclamer l’étalement du règlement. Attention, la situation de travaux est considérée comme un acompte et non une facture  ! Ils permettent de valider un engagement ferme. Attention, puisque les acomptes ne sont pas des factures, la facturation et la comptabilité doivent être méticuleusement suivies. 

Les factures de situation

Les chantiers réalisés par des artisans BTP peuvent s’étaler dans le temps en fonction de l’envergure de ces derniers. Les factures de situation permettent d’étaler la facturation dans le temps en réalisant des factures intermédiaires tout au long de l’avancement chantier. 

Les échéances de facturation de situation d’avancement sont prévues et définies dans le contrat. La facture de situation se calcule en fonction du pourcentage de réalisation globale du chantier ou d’une prestation spécifique. 

Lorsque le chantier touche à sa fin, une facture de clôture est émise. Cette facture de clôture indique le montant final qu’il reste à payer à la livraison de l’ouvrage, en déduisant les factures d’avancement réalisées au cours du chantier. 

La TVA sur encaissement. 

Les entreprises de BTP peuvent facturer les clients avec lesquels elles travaillent à 5.5% ou 20% de TVA. La TVA à 5.5% ne peut s’appliquer qu’aux clients particuliers, pour des  travaux de rénovation de locaux d’habitation achevés depuis plus de 2 ans. 

La retenue de garantie

Au moment de la facturation, un montant de 5% de la facture peut être réclamé par le client en garantie. Cette retenue sera reversée à l’entreprise au bout d’un an, si aucune malfaçon n’est constatée sur l’ouvrage livré par l’entreprise de BTP. La retenue de garantie engendre des écritures spécifiques. 

Comment un expert-comptable BTP peut m’aider ? 

Un expert-comptable peut aider les entreprises de BTP à tenir leur comptabilité et gérer les spécificités qui sont propres au secteur du bâtiment. Faire appel à un expert-comptable vous permet de vous garantir un cadre sécurisé et conforme aux obligations comptables. 

Faire appel à un expert-comptable vous permet également de gagner du temps en confiant des tâches chronophages à un prestataire externe. Cela vous permet ainsi de vous recentrer sur des tâches à plus haute valeur ajoutée. 

Contactez-nous et bénéficiez d’un premier rendez-vous conseils gratuit !