Les immobilisations d’une entreprise regroupent tous les actifs détenus par une entreprise. C’est-à-dire les ressources qui sont utilisées durablement par une entreprise, plus longtemps que pendant un exercice comptable.

Les actifs d’une entreprise constituent une partie du patrimoine d’une entreprise commerciale et apparaissent dans le bilan comptable d’une entreprise avec le passif.

A lire également : La comptabilité est-elle obligatoire pour les entreprises ?

Selon le statut et la situation de votre entreprise, vous êtes dans l’obligation de fournir un bilan comptable à la fin de chaque exercice. S’il est préférable de confier la réalisation du bilan comptable à un cabinet d’expertise comptable, il est tout de même important que vous ayez les bases nécessaires pour pouvoir lire et comprendre ce bilan. Bien entendu, votre expert-comptable peut vous aider dans la lecture de ce dernier, mais en attendant, votre cabinet d’expertise comptable Sermorens Consultants, situé à Grenoble et à Voiron, vous propose un article détaillé pour vous expliquer la différence entre les différents types d’immobilisation.

Les immobilisations d’une entreprise regroupent tous les actifs détenus par une entreprise. C’est-à-dire les ressources qui sont utilisées durablement par une entreprise, plus longtemps que pendant un exercice comptable.

Les actifs d’une entreprise constituent une partie du patrimoine d’une entreprise commerciale et apparaissent dans le bilan comptable d’une entreprise avec le passif.

A lire également : La comptabilité est-elle obligatoire pour les entreprises ?

Selon le statut et la situation de votre entreprise, vous êtes dans l’obligation de fournir un bilan comptable à la fin de chaque exercice. S’il est préférable de confier la réalisation du bilan comptable à un cabinet d’expertise comptable, il est tout de même important que vous ayez les bases nécessaires pour pouvoir lire et comprendre ce bilan. Bien entendu, votre expert-comptable peut vous aider dans la lecture de ce dernier, mais en attendant, votre cabinet d’expertise comptable Sermorens Consultants, situé à Grenoble et à Voiron, vous propose un article détaillé pour vous expliquer la différence entre les différents types d’immobilisation.

Une question sur les immobilisations ? Contactez un expert !

Contactez nous dès à présent et bénéficiez d’un rendez-vous conseil gratuit !

Premier RDV conseil gratuit

Les immobilisations incorporelles

Les immobilisations incorporelles d’une entreprise sont les actifs détenus par cette dernière qui n’ont pas de substance physique. Il peut s’agir des brevets, licences, logiciels ou encore marques détenus par l’entreprise. Il peut également s’agir du fonds de commerce.

Selon le plan comptable général, les immobilisations incorporelles sont classées dans les catégories suivantes :

  • Frais d’établissement : Ce sont les dépenses réalisées pour le bon déroulement des opérations de l’entreprise. Ces opérations sont essentielles au développement de cette dernière. Cependant, le montant des frais d’établissement ne peut être attribué à des productions de biens ou de services.

    Il peut s’agir de

      • Frais de constitution : Ce sont les frais qui sont engagés lors de la constitution d’une entreprise. Ce sont les dépenses liées aux formalités de constitution d’une entreprise, les frais juridiques, fiscaux et comptables, les frais de publicités et de communication…
      • Frais de premier établissement : Ce sont les frais correspondants à la mise en activité de la société. Il s’agit par exemple des frais de prospection ou de publicité
      • Frais d’augmentation de capital ou opérations diverses : Tous les frais liés à la croissance de l’entreprise, qu’il s’agisse de l’augmentation du capital, de scission…
  • Frais de recherche et développement : Il s’agit de l’ensemble des frais qui sont liés aux efforts de recherche et de développement réalisés par une entreprise

  • Fonds de commerce : Le fonds de commerce comprend des éléments corporels, comme le mobilier et incorporels comme le droit au bail

  • Brevets, licences, concessions et marques : Ce sont les frais engagés par l’entreprise pour protéger ses attributs.

  • Droit au bail : Le droit au bail est comptabilisé comme une immobilisation incorporelle à part entière lorsqu’il n’est pas cédé avec le fonds de commerce.

  • Autres : Les autres immobilisations incorporelles sont les immobilisations incorporelles qui ne rentrent pas dans les autres catégories.

Les immobilisations corporelles

Une immobilisation corporelle est un actif physique, à la différence des immobilisations incorporelles, détenu durablement par une entreprise. La différence entre les immobilisations corporelles et incorporelles se fait par le caractère physique ou non de ces dernières.

Dans le plan comptable général, les immobilisations corporelles sont classées dans les catégories suivantes :

  • Les terrains : Cela regroupe les terrains nus, aménagés, bâtis ou les carrières. Attention lorsqu’un terrain est bâti, il faut différencier le terrain et la construction car la construction s’amortit, ce qui n’est pas le cas du terrain.

  • Les constructions : Les constructions correspondent aux bâtiments, installations et aménagements détenus par une entreprise.

  • Les installations techniques, matériels et outillages industriels qui correspondent à l’ensemble des équipements et des machines utilisés pour l’activité de l’entreprise

  • Les autres immobilisations corporelles : Les autres immobilisations corporelles qui ne rentrent pas dans les autres catégories.

Les immobilisations financières

Une immobilisation financière est un actif financier détenu de manière durable par une entreprise. Il peut s’agir par exemple de titres de participation ou d’actions acquis par l’entreprise.

Selon le plan comptable général, les immobilisations financières sont comptabilisées dans les catégories suivantes :

  • Participations et créances rattachées à des participations : Ce sont les titres possédés de manière durable par l’entreprise et dont la possession est estimée comme utile à l’activité

  • Les autres immobilisations financières : L’ensemble des titres possédés de manière durable par l’entreprise et qui ne rentre pas dans la définition des participations et créances rattachées à des participations.

Vous savez à présent tout ce que vous devez savoir sur les actifs comptabilisés comme immobilisation ! Si vous éprouvez des difficultés à lire votre bilan comptable, n’hésitez surtout pas à nous contacter !

Les immobilisations incorporelles

Les immobilisations incorporelles d’une entreprise sont les actifs détenus par cette dernière qui n’ont pas de substance physique. Il peut s’agir des brevets, licences, logiciels ou encore marques détenus par l’entreprise. Il peut également s’agir du fonds de commerce.

Selon le plan comptable général, les immobilisations incorporelles sont classées dans les catégories suivantes :

  • Frais d’établissement : Ce sont les dépenses réalisées pour le bon déroulement des opérations de l’entreprise. Ces opérations sont essentielles au développement de cette dernière. Cependant, le montant des frais d’établissement ne peut être attribué à des productions de biens ou de services.

    Il peut s’agir de

      • Frais de constitution : Ce sont les frais qui sont engagés lors de la constitution d’une entreprise. Ce sont les dépenses liées aux formalités de constitution d’une entreprise, les frais juridiques, fiscaux et comptables, les frais de publicités et de communication…
      • Frais de premier établissement : Ce sont les frais correspondants à la mise en activité de la société. Il s’agit par exemple des frais de prospection ou de publicité
      • Frais d’augmentation de capital ou opérations diverses : Tous les frais liés à la croissance de l’entreprise, qu’il s’agisse de l’augmentation du capital, de scission…
  • Frais de recherche et développement : Il s’agit de l’ensemble des frais qui sont liés aux efforts de recherche et de développement réalisés par une entreprise

  • Fonds de commerce : Le fonds de commerce comprend des éléments corporels, comme le mobilier et incorporels comme le droit au bail

  • Brevets, licences, concessions et marques : Ce sont les frais engagés par l’entreprise pour protéger ses attributs.

  • Droit au bail : Le droit au bail est comptabilisé comme une immobilisation incorporelle à part entière lorsqu’il n’est pas cédé avec le fonds de commerce.

  • Autres : Les autres immobilisations incorporelles sont les immobilisations incorporelles qui ne rentrent pas dans les autres catégories.

Les immobilisations corporelles

Une immobilisation corporelle est un actif physique, à la différence des immobilisations incorporelles, détenu durablement par une entreprise. La différence entre les immobilisations corporelles et incorporelles se fait par le caractère physique ou non de ces dernières.

Dans le plan comptable général, les immobilisations corporelles sont classées dans les catégories suivantes :

  • Les terrains : Cela regroupe les terrains nus, aménagés, bâtis ou les carrières. Attention lorsqu’un terrain est bâti, il faut différencier le terrain et la construction car la construction s’amortit, ce qui n’est pas le cas du terrain.

  • Les constructions : Les constructions correspondent aux bâtiments, installations et aménagements détenus par une entreprise.

  • Les installations techniques, matériels et outillages industriels qui correspondent à l’ensemble des équipements et des machines utilisés pour l’activité de l’entreprise

  • Les autres immobilisations corporelles : Les autres immobilisations corporelles qui ne rentrent pas dans les autres catégories.

Les immobilisations financières

Une immobilisation financière est un actif financier détenu de manière durable par une entreprise. Il peut s’agir par exemple de titres de participation ou d’actions acquis par l’entreprise.

Selon le plan comptable général, les immobilisations financières sont comptabilisées dans les catégories suivantes :

  • Participations et créances rattachées à des participations : Ce sont les titres possédés de manière durable par l’entreprise et dont la possession est estimée comme utile à l’activité

  • Les autres immobilisations financières : L’ensemble des titres possédés de manière durable par l’entreprise et qui ne rentre pas dans la définition des participations et créances rattachées à des participations.

Vous savez à présent tout ce que vous devez savoir sur les actifs comptabilisés comme immobilisation ! Si vous éprouvez des difficultés à lire votre bilan comptable, n’hésitez surtout pas à nous contacter !

Contactez-nous et bénéficiez d’un premier rendez-vous conseils gratuit !